Tordons le cou au militantisme de l’impuissance

« Si ça pète dans les banlieues, on n’est pas capable de faire face, on n’a pas les moyens de faire face, on n’a pas les hommes. » prétend Philippe de Villiers.

Pour reprendre l’expression développée par 50 kg de nervosité dans cet excellent article, il faut tourner le dos à ces militants de l’impuissance et autres planqués qui prétendent que “dans 3 ans c’est trop tard !” tous les 3 ans depuis 30 ans. Ce qui est odieux, c’est qu’un vendeur de dépression comme Houellebecq puisse avoir une telle aura de résistant alors qu’il prône au premier degré le retour au catholicisme religion d’Etat… pour ne pas provoquer les musulmans et mieux les intégrer parmi nous !

Ce qu’on appelle “la résistance intellectuelle” en France, c’est littéralement la propagande de l’ennemi. On se rappellera de Michel Onfray, carrément repris malgré lui comme porte-parole de l’Etat Islamique, tant il débitait des citations démoralisantes et culpabilisantes en prétendant aider son pays.

Juste pour faire du sensationnel, ils sapent le moral des Français et les repoussent évidemment en masse vers l’apolitisme. Comment s’identifier à des vieux en costard qui se masturbent sur la supposée force des racailles ? Comment écouter les défaitistes qui prétendent que notre armée serait devenue Daesh parce qu’il y a quelques musulmans parmi les militaires du rang sans pouvoir ni accès réel aux armureries ? Ou les paranos qui pensent que l’armée est là uniquement pour mettre les “natios” dans des camps pour avoir voulu boire des bières ensemble ?

L’armée ne fera rien parce qu’en face il n’y a pas de couilles ni de rangs. Juste des djihadistes dépressifs et des clowns violents désordonnés répondant à des intérêts individuels, ainsi que des gangs de trafiquant de drogue, seuls à être véritablement armés. Mais les narcotrafiquants de cités n’ont aucune envie qu’il y ait un conflit : le trafic de drogue rapporte 3 milliards d’euros par an. Ils ont tous des petits palais au bled. Pourquoi feraient-ils la guerre sainte en 2018 pour tout perdre ?

Dès qu’un groupe d’arabes choisit d’aller rafaler des blancs, ils se font atomiser l’anus par une centaine de policiers sur-armés. S’il y en a davantage d’un coup simultanément — arrivent-ils à ne pas être arrêtés avant ? Jusque là ils ont été très nuls pour les coordinations — il y aura juste quelques centaines de victime innocentes, des heures sup pour les forces d’intervention et un peuple enfin prêt à n’importe quelle solution musclée. Une situation qui ne serait gênante que pour la racaille et ses alliés antiracistes de tous bords.

Les islamistes les plus idiots sont ceux qui souhaitent continuer les actions violentes. Jamais les arabes n’ont été si peu aimés que depuis les attentats de 2015 en France. Même ceux qui imaginaient des théories alambiquées pour excuser les ordures du 11 septembre et expliquer que ce n’était pas la faute des jonti musulmons, commencent à comprendre ce qu’il y a d’odieux à parler de complot islamophobe quand des musulmans tuent des gens de ton sang sur ton territoire.

Il y a deux types d’impuissants : ceux qui jouissent à prétendre qu’on ne peut rien faire, et ceux qui veulent commettre des actions violentes. Les deux ne font du tort qu’à leur propre camp, mais les deux sont persuadés de leur être essentiels.

Un peu d’actions violentes pousse les opposants à se modérer par peur d’être blessé ou tué. Trop de terrorisme détruit la réputation de l’idéologie qui tue.

Un peu d’alarmisme pousse les gens à s’interroger et à se réveiller. Trop d’alarmisme pousse les gens à déprimer et à abandonner.