Élections européennes : les Français veulent une Startup Nation sans le tiers-monde

Analyse du seul sondage qui importe : celui qui s’appelle “Les Élections”. A partir des résultats des Européennes, je constate que les Français :

  • ne veulent pas du souverainisme anti-européen : le parti animaliste a fait plus que l’UPR et Philippot réunis. Quand les Français votent RN, c’est pour arrêter l’immigration, pas pour sortir de l’Europe ni pour l’euro. Ne parlons plus du souverainisme franco-français. Même pour les blancs les plus patriotes, la France est une belle région de l’Europe blanche, elle-même partie de l’Occident. Personne ne réclame des frontières entre la France et l’Italie, et le Brexit n’a fait fuir de Grande-Bretagne que les travailleurs polonais tout en conservant les pédophiles pakistanais.
  • n’en ont rien à branler de la vieille droite catholique qui pue : bide monumental de LR qui a osé présenter un candidat anti-IVG alors que 94% des Français sont favorables à la conservation du droit à l’avortement, vu que seuls 6% y sont opposés plus ou moins. Soit ils croient en la Sainte Providence, soit ils ne savent pas lire les nombres.
  • ne peuvent plus sentir le communisme merdique : résultats catastrophiques des ordures rouges et de la France Islamo-soumise. La gauche révolutionnaire au fond des chiottes avec leurs black blocks, leurs islamistes et leurs migrants. Bonne nuit.

J’en conclus donc : Les Français veulent de la Startup Nation, mais sans l’Afrique.

Si Macron disait “on remigre les binationaux et on pense printemps sans les arabes” il décrocherait 80% des votes français.

Les gilets jaunes n’auront servi qu’à démontrer sa toute-puissance : malgré leur mobilisation exceptionnelle, les Français retournent toujours à la niche lors des élections. Qui tient la rue, tient le caniveau.

Cessons de profiter du profond ressentiment anti-immigration et du souhait des Français d’avoir une justice dure, pour y coller systématiquement des préoccupations extra-terrestres comme la criminalisation de l’IVG, le déremboursement la contraception avant son interdiction, ou je ne sais quelle lubie chrétienne voulant imposer aux femmes d’élever leurs enfants de viol comme en Alabama. On a déjà assez de trisomiques incestueux et de métis comme ça pour remplir les églises, non ?

Enfin, le RN a perdu quasiment 2 points par rapport aux élections de 2014. LREM a quasiment le même score. C’est une honte gargantuesque si on tient compte du ras-le-bol anti-Macron, de l’attentat à Lyon 2 jours avant et de l’atout qu’ils ont avec le sympathique Jordan Bardella.

La liste de Vincent Vauclin aurait pu monumentalement bifler la liste de Philippot “Ensemble Patriotes et Gilets Jaunes” s’il avait bénéficié de la même exposition médiatique que l’ex-numéro 2 du FN et s’il avait eu les mêmes financements pour placer des bulletins dans les 69 000 bureaux de vote. “Ensemble patriotes et gilets jaunes” n’a fait que 0,7%, ce qui donne une idée de l’avenir du souverainisme mou qui a guidé le FN pendant aussi longtemps, et qu’on nous vantait comme l’avenir.

Bon, tout s’est déroulé comme prévu.