6 raisons pour lesquelles un blanc qui refuse les aides sociales est juste un idiot

Combien auront le courage de partager cet article sans se laisser impressionner par les menaces de lapidation sociale ?

La plupart des blancs ont un gros problème avec les aides sociales : chaque année, 12 milliards d’euros ne sont pas réclamés par des ayants droits quasiment tous blancs. Les blancs sont terrorisés socialement par d’autres blancs (ou par des libanoïdes) qui considèrent qu’accepter les aides sociales est la honte ultime, et qu’il est plus honorable de seulement accepter les impôts comme un brave esclave blanc. En fait, la plupart des gens sont aigris par leur travail pénible, et cherchent à se venger en s’assurant que d’autres ne puissent pas vivre sans passer leur vie au bureau à faire des tâches inutiles.

Voici 6 raisons pour lesquelles un blanc qui refuse les aides sociales est juste un idiot :

1 – Ce ne sont que des miettes des cotisations, taxes et impôts que vous et votre famille avez déjà payés

Les cotisations patronales (ou ‘part Etat’) représentent environ 1,5 fois le salaire que vous recevez mensuellement. Ça veut dire que dès la base, on vous retire 60% de l’argent que vous devriez recevoir si l’Etat communiste ne vous forçait pas à cotiser pour le système pyramidal des retraites et les défavorisés du monde entier qui viennent s’entasser en France pour recevoir la becquée de la part des blancs. Ensuite il y a vos impôts sur le revenu qui vont vous prendre un bon quart, et enfin vous avez toutes les taxes sur l’essence (70% du prix de l’essence), ou la TVA (20% pour quasiment tout à part l’alimentation). Bref, vous payez tellement sans même vous en rendre compte, que le système social pervers va vous faire croire que vous ne pourriez vivre sans lui, alors qu’il ne fait que vous redistribuer des miettes. Il faut vraiment être très bête pour ne pas remarquer les sommes astronomiques que vous cotisez, vous et votre famille. Lorsqu’à un moment de votre vie, vous recevez des aides sociales, c’est une misérable portion de ce que toute votre famille a cotisé.

2 – En acceptant les aides sociales, vous ne volez personne

La monnaie fiduciaire, c’est-à-dire la monnaie de singe fictive actuelle, dont la valeur repose uniquement sur la confiance, est créée avec une baguette magique par les banques à partir de rien. Cette création monétaire de masse dévalue notre monnaie : c’est l’inflation. Cette inflation fait que quand on ne touche pas d’aides sociales, notre argent se dévalue, tout comme nos salaires non revus à la hausse. C’est un système formidable pour appauvrir le blanc tout en donnant aux plus riches ainsi qu’aux migrants de première, deuxième et troisième génération qui profitent des aides sociales sans avoir les scrupules des blancs. En acceptant les aides sociales, vous ne volez personne.

3 – Les aides sociales sont l’héritage des blancs prolétaires

On ne vous demande pas votre avis : acceptez l’héritage de vos ancêtres blancs. Si nos pays sont riches c’est parce que nos ancêtres ont bâti des pays riches ! Qui a asséché les marais, creusé les mines, apprivoisé les terres et bâti les villes, qui a bâti les cathédrales et monté la tour Eiffel ? Ni les fils à papa gauchistes ou réacs d’aujourd’hui, ni nos invités d’Afrique. Nos ancêtres ne se sont pas tués au travail pour que Mohammed et Mamadou fassent davantage d’enfants, mais pour que VOUS en fassiez, afin de transmettre le sang de nos ancêtres. On en vient à l’aberration ultime : des paysans blancs payant des impôts pour qu’on offre des bourses d’études et des APL (300 euros par mois en 3 clics sur internet) à l’étudiant de famille bourgeoise chinoise ou arabe. Ne pas réclamer vos aides sociales, c’est une trahison envers votre race.

4 – Si vous les refusez, ce sont les autres qui les prendront

Il y a un stock virtuellement illimité de tiers-mondistes qui sont prêts à traverser la méditerranée en canard gonflable pour venir se saisir des aides que vous refusez bêtement à l’Etat. 12 milliards non réclamés par des blancs, c’est 12 milliards de budget en plus que l’Etat pourra redistribuer en étant plus mou avec l’immigration. Si les blancs séchaient les caisses en prenant tous leur dû, l’Etat serait obligé de fermer les frontières ou de faire faillite. Plus vous chouchoutez les caisses de l’Etat en pensant comme des demeurés que c’est le porte-feuille de votre mère, plus l’Etat va faire venir des noirs et des arabes pour en profiter. Eux n’ont pas vos scrupules d’enfants gâtés : on veut leur donner ? Ils prennent. Ils ne font pas la moue pour ensuite cracher sur celui qui accepte d’être « aidé ».

5 – Les robots travaillent déjà à notre place

Vous ne vous êtes pas demandé pourquoi on est passé de deux Français sur trois qui travaillent dans les champs à juste 2% de la population en l’espace de quelques décennies ? C’est évidemment dû à la mécanisation, à la robotisation et aux innovations agro-alimentaires. Dans de nombreux domaines, les machines, les robots et la technologie des blancs travaillent déjà à notre place. N’en déplaise aux ringards du communisme ouvrier ou aux bourgeois réactionnaires, le stakhanovisme n’a plus aucun sens dans un monde où il n’y a plus besoin massivement de main d’œuvre pour faire tourner les usines, exploiter les mines et faucher les champs à la main. Vu que la technologie des blancs travaille déjà à notre place, il est légitime que nous profitions de davantage de temps libre (offert par les aides sociales) pour nous consacrer à des projets plus humains et créatifs.

6 – La plupart des métiers ne servent à rien à part occuper le blanc

D’après Paul Ariès, on sait que 75% des salariés considèrent ne pas savoir réellement quelle est l’utilité de ce qu’ils produisent et 80% des gens avouent s’ennuyer au travail. S’ils ne savent pas à quoi ils servent et s’ils ont le temps de s’ennuyer à leur travail, c’est bien qu’il y a trop de travail inutilement distribué dans cette société. Toute personne honnête qui connait le monde du travail sait à quel point de nombreux métiers sont juste répétitifs, lassants, invasifs, abrutissants, ou consistent juste à faire acte de présence tous les jours de la semaine aux horaires administratives. Il n’y a que les étudiants et les bourgeois qui ne sont pas au courant.

Conclusion

Si vous refusez les aides sociales, vous êtes un idiot utile, un masochiste ou un traître. Ou bien un mélange des trois. En pensant que c’est une honte qu’un blanc touche des allocations, vous passez juste pour un idiot. En plus, en suivant les travailleurs impuissants aigris et les bourgeois réactionnaires dans leur posture stakhanoviste, vous repoussez vers les idées de gauche tous les blancs cohérents qui reçoivent des aides sociales.

Merci de faire circuler cet article afin de décomplexer un maximum de blancs, et les sensibiliser à ne plus oppresser leur frère qui recours aux aides sociales dans un passage de sa vie. Ça n’a rien de honteux, faites-en bon usage, lancez vos activités sans soumission aux réseaux gauchistes ou bourgeois, faites un maximum d’enfants heureux, et longue vie à l’Occident !

Yann Merkado